Stop Baby Blues http://stopbabyblues.com Mon, 10 Mar 2014 05:15:04 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.5.2 Toutes les informations à propos de l’ accouchement par césarienne http://stopbabyblues.com/grossesse/toutes-les-informations-propos-l-accouchement-cesarienne/ http://stopbabyblues.com/grossesse/toutes-les-informations-propos-l-accouchement-cesarienne/#comments Mon, 10 Mar 2014 05:15:04 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=392 Le jour J est arrivé et vous avez attendu ce moment avec impatience. Neuf mois d’attente pour pouvoir enfin tenir votre petit trésor dans vos bras… Vous vous êtes interrogée au sujet de votre accouchement. Est-ce que vous allez ressentir les contractions, prévenantes de l’arrivée de votre enfant ? Mais surtout, arriveriez-vous à temps à [...]

The post Toutes les informations à propos de l’ accouchement par césarienne appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
accouchement par césarienneLe jour J est arrivé et vous avez attendu ce moment avec impatience. Neuf mois d’attente pour pouvoir enfin tenir votre petit trésor dans vos bras… Vous vous êtes interrogée au sujet de votre accouchement. Est-ce que vous allez ressentir les contractions, prévenantes de l’arrivée de votre enfant ? Mais surtout, arriveriez-vous à temps à la maternité ?

Il se peut que votre accouchement présente des imprévus et que ce jour tant attendu ne se passe pas comme vous l’avez imaginez. On vous annonce qu’il y a un risque pour la maman ou le bébé et donc, le recours à la césarienne est inévitable car l’accouchement par les voies basses n’est pas possible… Ne paniquez pas pour autant !

L’accouchement par césarienne est une méthode de plus en plus pratiquée aujourd’hui et sachez que de nombreuses femmes vivent bien leur accouchement par césarienne.

Déroulement d’un accouchement par césarienne

Un accouchement par césarienne n’est pas un acte anodin. Celui-ci est décidé lorsque l’accouchement par voie basse n’est pas possible s’il y a un obstacle au passage de l’enfant, lorsqu’il faut interrompre la grossesse avant terme ou lorsque la vie du bébé est menacée.

La césarienne est une intervention chirurgicale qui a lieu au bloc opératoire. Elle se pratique sous anesthésie générale ou locale. Les poils du pubis seront rasés et une sonde vous sera placée dans la vessie afin de ne pas gêner le praticien lors de l’opération ou qu’elle soit perforée.

L’obstétricien désinfecte la peau de l’abdomen et va inciser à l’horizontale dans l’abdomen entre 9 à 10 cm, au niveau du pubis. Ensuite, il va écarter les couches musculaires afin d’atteindre l’utérus. Il va rompre la poche des eaux et faire sortir le liquide amniotique, pour pouvoir extraire le bébé. Immédiatement après le placenta est retiré et le médecin procédera à une suture de l’incision avec du fil ou des agrafes, qui seront retirées environ dans un délai d’une semaine. L’intervention dure au total en moyenne une heure.

Les suites post-opératoires d’un accouchement par césarienne

Après un accouchement par césarienne, sachez que la fatigue est généralement plus importante qu’après un accouchement naturel.
Il est possible que la reprise du transit occasionne des souffrances abdominales, qui nécessiteront un régime spécial. L’allaitement peut s’effectuer, mais un délai de dix heures environ après l’accouchement par césarienne est nécessaire. Il se peut que le lait mette plus de temps à arriver cela est dû à la fatigue.

La cicatrisation de la césarienne s’avère être plus douloureuse qu’une cicatrisation d’épisotomie. Hormis cela, sachez que la cicatrice en elle-même, qui est cachée par les poils pubiens ne cause pas de préjudice esthétique très important. Elle prendra son aspect définitif au bout de huit mois environ, mais il est important de ne pas l’exposer au soleil durant un an.

Pour un accouchement par césarienne, le séjour à la maternité est plus long. De ce fait, le retour à la maison avec votre bout’chou se fait généralement au bout d’une semaine. La reprise des activités devra être progressive et sera plus lente que pour un accouchement naturel mais rassurez-vous, dans la majorité des cas, la césarienne n’est au bout d’un mois plus qu’un lointain souvenir.

Certaines mamans éprouvent une grande déception de ne pas avoir pu mener leur accouchement par voie basse à terme et ont ainsi la sensation qu’on leur a volé leur accouchement. D’autres mamans seront entièrement satisfaites car les douleurs sont moins violentes et leur périnée sera moins abimé. Mais le plus important dans tout ça c’est d’avoir enfin votre petite merveille dans vos bras et cela peu importe les conditions de votre accouchement !

Jennifer V, infirmière diplômée d’état et rédactrice.

The post Toutes les informations à propos de l’ accouchement par césarienne appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/grossesse/toutes-les-informations-propos-l-accouchement-cesarienne/feed/ 0
Présenter son enfant à sa famille http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/presenter-enfant-famille/ http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/presenter-enfant-famille/#comments Mon, 03 Mar 2014 05:15:15 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=387 Vous venez de devenir parents et c’est maintenant le moment de présenter votre bébé à votre famille. C’est un moment si important car toute leur vie, vos proches se souviendront de cet instant magique, la première rencontre avec votre enfant. Vous voulez que ce moment soit encore plus mémorable, alors découvrez les astuces de votre [...]

The post Présenter son enfant à sa famille appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
présenter son enfant à sa familleVous venez de devenir parents et c’est maintenant le moment de présenter votre bébé à votre famille. C’est un moment si important car toute leur vie, vos proches se souviendront de cet instant magique, la première rencontre avec votre enfant.

Vous voulez que ce moment soit encore plus mémorable, alors découvrez les astuces de votre spécialiste pour bien présenter votre enfant à votre famille et vos amis et passer un moment encore plus agréable. En plus de de présenter votre bébé vous allez donc pouvoir profiter d’un moment de bonheur en famille.

Présenter son enfant à sa famille, comment ça se passe ?

Evidemment votre enfant sera le centre d’attention et c’est tout à fait normal. Tous vos amis, vos proches vont vouloir le/la porter, prendre des photos et apprendre à connaitre votre bébé. Quand on présente son enfant à sa famille, il faut forcément s’attendre à entendre «oh mon dieu comme il ressemble à sa mère », « mais il a les yeux de son papa » et croyez-moi tout le monde va être en désaccord !

N’hésitez pas à faire un petit discours pour les remercier de leur présence, de leurs soutiens durant ces 9 mois qui ont par(fois été difficiles, et rappelez leur que vous êtes heureux (se) de partager ces moments de bonheur avec eux. Un enfant est la plus belle chose qui puisse arriver à un couple et sa présentation va permettre de renforcer encore plus votre famille.

Vous avez réuni toute votre famille autour de vous pour présenter votre enfant, vous allez donc pouvoir passer du temps auprès de ceux que vous voyez rarement. Rien ne vous oblige à rester collé(e)à votre bébé (ses grands-mères s’en occupent), profitez de ce moment pour discuter avec vos proches que vous ne voyez pas tous les week-ends.

Amicalement,

Votre spécialiste pour présenter son enfant à sa famille.

Dominique LATOUR

The post Présenter son enfant à sa famille appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/presenter-enfant-famille/feed/ 0
Pouce ou tétine, il faut bien choisir ! http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/pouce-tetine-il-faut-bien-choisir/ http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/pouce-tetine-il-faut-bien-choisir/#comments Fri, 28 Feb 2014 05:15:46 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=375 Une question va se poser durant les premiers jours et elle risque de vous hanter un bon bout de temps, surtout si vous faites le mauvais choix ! Cette question n’est pourtant pas vitale mais elle risque d’avoir des conséquences sur plusieurs années. Cette interrogation n’est autre que « Pouce ou tétine ? ». Vous [...]

The post Pouce ou tétine, il faut bien choisir ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
pouce ou tétineUne question va se poser durant les premiers jours et elle risque de vous hanter un bon bout de temps, surtout si vous faites le mauvais choix ! Cette question n’est pourtant pas vitale mais elle risque d’avoir des conséquences sur plusieurs années. Cette interrogation n’est autre que « Pouce ou tétine ? ».

Vous me direz qu’il ne s’agit pas d’un choix cornélien. Pourtant Ceux qui ont déjà eu des enfants savent à quel point ce choix peut-être délicat à faire. Alors pouce ou tétine pour votre bambin ? Nous vous aidons à bien choisir !

Pouce ou tétine, les conséquences !

Pouce ou tétine ? si vous en êtes à hésiter, c’est que votre bout ’chou est déjà là. Pour certains, il vaut mieux privilégier la tétine alors que pour d’autres le pouce est tout aussi bien.

Vous avez probablement déjà vu des grands enfants de 7 ou 8 ans, voire même plus âgés encore en train de sucer leur pouce. Et vous vous êtes dit à cette occasion que votre enfant ne sucera jamais son pouce. Pourtant la tétine présente aussi des désagréments, que nous vous présentons ici

Les avantages et les inconvénients du pouce

Sucer son pouce présente un gros avantage par rapport à la tétine. En effet, c’est totalement gratuit. Pas de matériel à acheter et encore moins à laver ou à stériliser, ce qui peut s’avérer contraignant.

Néanmoins, il faut s’assurer que l’enfant ait les mains bien propres pour éviter les bactéries et microbes lorsqu’il met sa main à la bouche.
Il existe aussi une forme de dépendance au pouce qui est bien plus contraignante que celle de la tétine car elle peut à terme conduire à faire avancer les dents du palais supérieur. Il faut donc très tôt expliquer à son enfant qu’il n’a plus besoin de son pouce pour s’endormir.

La tétine bon et mauvais points

La tétine présente aussi des points positifs comme des points négatifs. Il est difficile de choisir entre pouce ou tétine, mais cette dernière présente l’avantage d’être propre si vous surveillez qu’elle ne tombe pas , d’ailleurs, vous pouvez y accrocher un petit crochet.

Le problème se présente lorsque l’enfant s’est habitué à un seul modèle et qu’il est perdu. Vous risquez une véritable crise alors habituez bébé à en avoir plusieurs !

Dominique LATOUR, pour faire le bon choix entre pouce ou tétine

The post Pouce ou tétine, il faut bien choisir ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/pouce-tetine-il-faut-bien-choisir/feed/ 0
Le recours aux instruments obstétricaux pour l’accouchement http://stopbabyblues.com/grossesse/recours-aux-instruments-obstetricaux-laccouchement/ http://stopbabyblues.com/grossesse/recours-aux-instruments-obstetricaux-laccouchement/#comments Tue, 25 Feb 2014 05:15:35 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=367 Le jour J est arrivé… Le travail est en cours… Bébé sera bientôt dans vos bras. Chaque future maman espère avoir un accouchement sans problème, malheureusement il se peut que l’expulsion ne se passe pas comme prévu et que l’on ait besoin d’un coup de main pour mettre au monde le petit bout’chou tant attendu. [...]

The post Le recours aux instruments obstétricaux pour l’accouchement appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
instruments obstétricauxLe jour J est arrivé… Le travail est en cours… Bébé sera bientôt dans vos bras. Chaque future maman espère avoir un accouchement sans problème, malheureusement il se peut que l’expulsion ne se passe pas comme prévu et que l’on ait besoin d’un coup de main pour mettre au monde le petit bout’chou tant attendu.

Pour vous aider vous et votre bébé en cas d’accouchement difficile par voie naturelle, on peut avoir recours à des aides instrumentales. On appelle cela « un accouchement assisté » mais aussi « extraction instrumentale », qui va nécessiter l’utilisation d’un ou de plusieurs instruments obstétricaux tel que : les forceps, la ventouse et les spatules pour extraire votre bébé.

Rassurez-vous, ces instruments obstétricaux sont sans danger pour votre enfant. Ils épousent la forme de la tête du bébé et sont utilisés pour le tirer au moment de la poussée pour diverses raisons : la maman est trop épuisée et est incapable de continuer à pousser, bébé présente des signes de détresse durant la poussée et/ou ne progresse plus dans le bassin maternel correctement, ou alors la maman présente un problème cardiaque qui va l’empêcher de faire des efforts continus.

Les forceps, les instruments obstétricaux les plus connus

Les forcepssont des instruments obstétricaux se présentant sous forme de deux grosses cuillères creuses. Pour y avoir recours, cela nécessite une anesthésie générale ou une péridurale. Cet instrument va permettre à l’équipe d’accouchement d’aller chercher la tête de votre bébé et de le tirer vers l’extérieur. Il s’agit d’une aide à l’extraction de bébé qui utilise votre poussée en y ajoutant la traction exercée par le médecin. De plus, sachez que les forceps peuvent être utilisés si bébé se présente par le siège, et aussi pour faciliter l’expulsion si le corps de votre bambin est déjà sorti et que sa tête est plus difficile à extraire.

L’utilisation de cette double cuillère peut laisser des petites marques sur la tête de votre bébé, mais elles disparaissent rapidement en quelques jours.

La ventouse

La ventouse est comme son nom l’indique une petite ventouse, sur laquelle va être branché un dispositif d’aspiration. Cet instrument va permettre à l’équipe d’accouchement de l’accoler à la tête de bébé pour aider la maman à expulser.

Il existe une petite ventouse qui est facile à manier mais qui va nécessiter une force d’aspiration importante car elle est appliquée sur une petite surface, qui est décrite plus agressive. Mais aussi, il existe une large ventouse qui est plus difficile à manier mais qui ne nécessite pas une forte aspiration. Dans tous les cas, retenez que la ventouse n’est pas un instrument qui va tirer votre enfant vers la sortie. Elle va permettre d’orienter la tête de votre bébé en la faisant fléchir lors de votre poussée et va empêcher la tête de remonter après l’effort de la poussée.
Son utilisation va laisser une petite marque sur le crâne de votre bébé, qui disparaitra au bout de 24 à 48 heures.

Les spatules

Les spatules sont des instruments obstétricaux qui se présentent comme une double cuillère. Mais, à l’inverse des forceps, ces cuillères-là ne vont pas aider l’équipe d’accouchement à faire descendre le bébé en le tenant. Cet instrument obstétrical va pousser les parois du vagin qui peuvent se montrer résistantes. Leurs utilisations, va aider en faisant un passage à bébé pour sortir sans exercer la moindre traction sur sa tête.
Ces doubles cuillères s’utilisent aussi sous anesthésie générale ou sous une péridurale et nécessitent souvent une épisiotomie. Elles ne sont utilisées que si le bébé n’avance pas ou n’avance pas assez vite.

En revanche, ces instruments obstétricaux ne laissent pas de marques sur le crâne de votre nouveau-né contrairement aux autres.

 

Pour finir ces instruments obstétricaux, aussi impressionnants soient-ils sont utilisés pour aider bébé à venir au monde. Leur utilisation peut faire peur mais sont nécessaires et chacun à son utilité. Ils ne vous empêcheront pas de vivre pleinement votre accouchement, ils ne sont qu’une aide… Retenez que le plus gros, c’est vous qui le faites !

Jennifer V, infirmière diplômée d’état et rédactrice sur les instruments obstétricaux

The post Le recours aux instruments obstétricaux pour l’accouchement appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/grossesse/recours-aux-instruments-obstetricaux-laccouchement/feed/ 0
La douleur des contractions, les 5 conseils pour la surmonter ! http://stopbabyblues.com/grossesse/les-astuces-attenuer-douleur-contractions/ http://stopbabyblues.com/grossesse/les-astuces-attenuer-douleur-contractions/#comments Sat, 22 Feb 2014 05:15:07 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=359 La chose que la femme enceinte appréhende le plus lorsque le jour J est arrivé et que l’accouchement est imminent, est la douleur qu’elle va endurer. Même si la future maman à 9 mois au moins pour se préparer psychologiquement, la douleur des contractions reste une obsession dans un coin de la tête qui va [...]

The post La douleur des contractions, les 5 conseils pour la surmonter ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
douleurs des contractionsLa chose que la femme enceinte appréhende le plus lorsque le jour J est arrivé et que l’accouchement est imminent, est la douleur qu’elle va endurer. Même si la future maman à 9 mois au moins pour se préparer psychologiquement, la douleur des contractions reste une obsession dans un coin de la tête qui va provoquer une certaine angoisse plus ou moins importante, car finalement on est jamais préparée à ce qui nous attend et le vécu des autres mamans pour leurs accouchements ne veut pas pour autant dire que notre accouchement sera comme certaines l’ont vécu, avec ou sans douleur. Rien n’est comparable, chaque accouchement est différent, et chaque femme supporte la douleur à sa façon.

La souffrance n’est une partie de plaisir pour personne, c’est pourquoi une des infirmières de l’équipe vous donne des conseils afin de surmonter au mieux la douleur des contractions pendant le travail. Attention, ces différents conseils ne sont pas là pour vous éloigner de la douleur, mais pour vous aider à la supporter.

L’activité physique

L’activité physique est très importante et est nécessaire pour vous aider à surmonter la douleur. Le mouvement va vous permettre de faire descendre le bébé et de plus vous aidera à contrôler la douleur provoquée par les contractions.

Certaines femmes vont préférer marcher voire déambuler, d’autres vont même danser un peu avec leur partenaire ou bien balancer un pied sur l’autre pour les apaiser. Tandis que d’autres trouveront satisfaction avec le ballon et feront des grands huit avec leur bassin afin de se soulager autant que possible.

A chacune sa préférence, mais on retiendra que le mouvement n’est pas anodin face à la douleur des contractions.

La chaleur pour lutter contre la douleur des contractions

A écouter nos grands-mères, elles l’ont toutes dit la bouillote est un remède miracle pour atténuer les douleurs. Chez la femme enceinte, en veillant à la placer au niveau des reins et sur le ventre, elle atténuera en partie la souffrance. Si vous n’avez pas de bouillote pas de panique, un gant de toilette chaud fera l’affaire !

De plus, retenez comme petit conseil que certaines femmes sauront apprécier le bien procuré par la chaleur sur la vulve au moment de l’expulsion du bébé.

L’eau

Pour la femme enceinte l’eau est un élément très efficace et la future maman saura en apprécier les bienfaits sur son corps. Sous la douche, vous vous sentirez bien et décontractée. L’eau va permettre de détendre vos muscles et de cette façon de vous apaiser contre la douleur des contractions.

La détente

Lorsque le travail a commencé, vous pouvez favoriser la position sur le côté en chien de fusil ou encore à genoux, en vous penchant en avant sur des gros coussins afin de trouver une position dans laquelle vous serez bien pour pouvoir vous détendre au maximum.

Il vous sera nécessaire et très utile de trouver une bonne position pour surmonter la douleur des contractions. De plus, vous saurez en profiter au cas où le travail serait long.

La respiration

La respiration et en particulier votre souffle va vous permettre de gérer au mieux les contractions. Pour ce faire, vous allez devoir apprendre à contrôler votre souffle et à vous en servir à bon escient. Soufflez le plus longtemps possible sur la contraction vous aidera à supporter la douleur de cette dernière.

Pour les derniers efforts, certaines femmes ont adopté comme technique de gonfler très fort leur ventre comme pour le dilater et d’expirer lentement en visualisant la douleur qui sortait de leur corps. Ainsi les muscles sont bien relâchés et de cette façon le bébé peut descendre plus rapidement.

 

Pour finir, veillez à bien accepter les contractions ! Elles sont le signe que bébé ne va pas tarder à arriver, il ne faut en aucun cas les voir comme un moment douloureux. Il s’agit d’un heureux évènement à venir qui vous attend.

Bon courage à toutes pour surmonter la douleur des contractions.

Jennifer V, infirmière diplômée d’état et rédactrice.

The post La douleur des contractions, les 5 conseils pour la surmonter ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/grossesse/les-astuces-attenuer-douleur-contractions/feed/ 0
Le jour J arrive, accouchement imminent ! http://stopbabyblues.com/grossesse/jour-j-arrive-accouchement-imminent/ http://stopbabyblues.com/grossesse/jour-j-arrive-accouchement-imminent/#comments Wed, 19 Feb 2014 05:15:19 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=354 Beaucoup de femmes redoutent ce jour autant qu’elles l’attendent avec excitation. Il s’agit du jour J, vous avez rendez-vous avec votre enfant, le petit prince ou la petite princesse que vous avez porté en vous durant 9 mois. Ce jour sera aussi le jour de rencontre avec le papa, celui qui n’a pas encore réalisé [...]

The post Le jour J arrive, accouchement imminent ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
accouchementBeaucoup de femmes redoutent ce jour autant qu’elles l’attendent avec excitation. Il s’agit du jour J, vous avez rendez-vous avec votre enfant, le petit prince ou la petite princesse que vous avez porté en vous durant 9 mois. Ce jour sera aussi le jour de rencontre avec le papa, celui qui n’a pas encore réalisé ce qui est en train d’arriver car celui-ci ne le porte pas. Votre accouchement approche alors suivez bien les conseils qui vont suivre pour le vivre pleinement.

Dans l’article, nous allons aborder 3 point principaux : papa et l’accouchement, papa et le cordon mais surtout maman et la douleur.

Maman et la douleur lors d’un accouchement

Péridurale ou pas ? Franchement, autant profiter de l’avancée médicale afin de moins souffrir et que votre accouchement ne vous laisse pas un goût amer. Si une césarienne doit avoir lieu ne vous inquiétez pas cela est courant donc tout se passera bien.

Mettons le doigt immédiatement sur ce que vous devez le plus redouter : la douleur et la peur de l’accouchement qui sont intimement liés ! Nous savons qu’il existe des possibilités plus ou moins douloureuses qui peuvent survenir lors de l’accouchement (épisiotomie, forceps, …). Premier conseil, profitez des cours à la préparation à l’accouchement pour arriver le jour J plus sereine et le papa aussi.

Il ne faut écouter les histoires d’accouchement des unes et des autres car aucune femme n’est identique à une autre, ou plus ou moins douillette et surtout chaque accouchement est différent. Une femme ressentira des sensations bien distinctes pour chacun de ses accouchements. Pour vous aider, pensez que ce jour si important vous ne serez pas seule. Il y aura sûrement la présence de papa ou d’une personne importante à vos yeux et surtout le personnel médical.

Si cela vous fait vraiment peur à ne plus en dormir surtout les dernières semaines, voyez un médecin ou sage-femme pour examiner les possibilités pour vous relaxer. Par exemple : yoga, séance de relaxation, sophrologie, exercice de respiration… Mais surtout pour votre couple, pour que votre mari comprenne ces bouleversements, parlez-lui, ne gardez pas pour vous. Ne culpabilisez pas de votre peur car nous avons toutes peur à notre façon.

Papa et l’accouchement

Papa doit-il assister à l’accouchement ou pas ?

Personnellement, je pense j’y suis plutôt favorable, à la condition que le papa reste à côté de votre visage et ne s’aventure pas plus bas ! Il ne faut pas qu’il voie votre intimité car cela risque de le traumatiser. Cela lui permettra d’être présent et ainsi pouvoir être fier d’avoir tenu son enfant dans ses bras dès sa naissance.

Papa et le cordon

Papa doit-il couper le cordon ?

Voilà une question qui préoccupe tous les papas ! Cela il le décidera une fois votre accouchement déroulé. Il le fera ou pas dans le feu de l’action selon son émotion du moment.
Toutes ses émotions seront chamboulées entre la joie et la peur. Mais surtout il ne faut pas lui reprocher par la suite de ne pas l’avoir fait car ce n’est pas cet acte qui prouve qu’il aime son enfant ou vous-même. Le fait qu’il soit présent à votre accouchement en dit déjà assez long !

N’hésitez pas à rebondir sur l’article et nous dire ce que vous en pensez et si cela vous a aidé pour moins appréhender le jour J.

Aurélie, votre rédactrice sur les joies de l’accouchement pour stop baby blues !

The post Le jour J arrive, accouchement imminent ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/grossesse/jour-j-arrive-accouchement-imminent/feed/ 0
4 astuces pour bien préparer la naissance d’un bébé http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/comment-bien-preparer-naissance-dun-bebe/ http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/comment-bien-preparer-naissance-dun-bebe/#comments Sun, 16 Feb 2014 05:15:32 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=345 L’arrivée d’un bébé est un événement extraordinaire chez la femme. Pas mal d’entre vous diraient même que c’est la plus belle chose au monde et le plus beau cadeau que l’on peut recevoir. Mais préparer la naissance d’un bébé n’est pas de tout repos. Certaines femmes lorsqu’elles sont enceintes, ne savent pas comment s’organiser, elles [...]

The post 4 astuces pour bien préparer la naissance d’un bébé appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
Comment bien préparer la naissance d’un bébéL’arrivée d’un bébé est un événement extraordinaire chez la femme. Pas mal d’entre vous diraient même que c’est la plus belle chose au monde et le plus beau cadeau que l’on peut recevoir. Mais préparer la naissance d’un bébé n’est pas de tout repos.

Certaines femmes lorsqu’elles sont enceintes, ne savent pas comment s’organiser, elles sont stressées, ne savent pas quoi faire afin de bien préparer l’arrivée de leur petite crevette. Voici les meilleurs conseils pour préparer la naissance d’un bébé et son arrivée à la maison de la meilleure des manières.

Evitez vous un stress inutile et suivez bien nos conseils.

1) La naissance d’un bébé, une étape fondamentale

Avant l’arrivée de votre bébé, vous devez vous préparer à l’accouchement. Pour cela vous devez aller dans un centre hospitalier. Vous trouverez des sages femmes qui vous donneront des cours et des méthodes de préparation à la naissance. Il n’y a pas que vous pour vivre cette expérience, vous pouvez ainsi faire participer le futur papa, car lui aussi est impliqué dans l’arrivée de votre bébé et il devra connaître ce qu’il faut faire afin de vous soutenir et vous aider à surmonter la fin de votre période de grossesse ainsi que le jour de la naissance du bébé.

Pour préparer votre corps durant votre grossesse, vous pouvez pratiquer un sport qui est conseillé aux femmes enceintes, par exemple la marche à pied. C’est un sport idéal car c’est une activité physique mais pas trop intense pour une femme enceinte et cela est bénéfique pour le cœur, et fait travailler la respiration et l’endurance.

2) Un bon accueil pour votre bébé

Afin de bien accueillir votre bébé dans les meilleures conditions, tout abord vous devez préparer la chambre du bébé. La chambre doit être jolie, confortable et sécurisée. Si c’est une fille vous pouvez opter pour une peinture rose et si c’est un petit garçon le bleu ciel ira bien. N’oubliez pas de mettre des accessoires de puériculture par exemple un égoutte biberon ou encore un thermomètre pour bébé. Préparez des armoires remplies de linge propre et frais.

Il est important aussi pour vos futures sorties, d’équiper votre voiture d’un siège auto pour bébé. Une poussette confortable est conseillée, il faut qu’elle soit bien équipée et adaptée aux promenades que vous ferez. On sait tous qu’un nourrisson coûte cher, pour cela n’oubliez pas que votre famille et vos amis peuvent vous faire des cadeaux afin de préparer l’arrivée d’un bébé et ainsi vous aider à acheter tout le nécessaire pour votre bout de chou.

3) Bien préparer la naissance d’un bébé et son arrivée à la maison

Lorsque votre bébé est arrivé, sachez qu’il lui faut une attention et des soins particuliers. Vous allez apprendre à faire certains gestes, par exemple comment installer votre bébé dans sont lit afin qu’il soit en sécurité. Savoir prendre soin de son bébé est une chose très importante, il faut savoir le porter et le tenir correctement, lui donner son bain en utilisant des produits spécifiques et la chose importante le faire vacciner.

Pour nourrir votre bébé, vous ne savez pas si vous l’allaitez ou non ou si vous le mettez tout simplement au biberon. Pour cela vous pouvez aller voir une sage femme ou votre médecin afin qu’ils puissent répondre à vos questions. Lorsque vous allaitez ou donnez le biberon à votre bébé, cela doit être un moment de complicité entre votre bébé et vous.

Une petite réception pour préparer l’arrivée d’un bébé vous fera du bien, car c’est le moment de partager votre bonheur et présenter votre petit trésor à votre famille, vos amis et collègues.

4) Prendre soin de son corps après l’accouchement

Vous trouvez que vous avez pris quelques kilos pendant votre grossesse, je vous conseille de faire une remise en forme afin de perdre ces kilos et d’éviter un baby blues.

En général la femme après son accouchement a un ventre assez ramolli. Faites du sport régulièrement pour retrouver votre silhouette d’avant. Pendant la sieste de votre bébé, profitez pour vous reposer, car s’occuper d’un bébé c’est épuisant donc il est très important de reposer votre corps. Ne surtout pas se laisser aller après l’arrivée d’un bébé. Organisez vous et trouvez un peu de temps pour prendre soin de vous.

Et vous, quelles sont vos astuces pour préparer la naissance d’un bébé avec soin ?

Amicalement,

Paula votre rédactrice pour préparer la naissance d’un bébé de la meilleure manière

The post 4 astuces pour bien préparer la naissance d’un bébé appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/comment-bien-preparer-naissance-dun-bebe/feed/ 0
Les avantages et les inconvénients de la péridurale http://stopbabyblues.com/grossesse/les-avantages-les-inconvenients-peridurale/ http://stopbabyblues.com/grossesse/les-avantages-les-inconvenients-peridurale/#comments Thu, 13 Feb 2014 05:15:07 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=339 Il y a quelques jours, notre dernier article était intégralement consacré à la péridurale afin que vous compreniez mieux cet acte. Aujourd’hui, nous souhaitons évoquer avec vous, chers lecteurs et chères lectrices, les avantages et les inconvénients de la péridurale. Pour certaines femmes, elle coule de source alors que d’autres mamans refusent totalement cette piqure [...]

The post Les avantages et les inconvénients de la péridurale appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
périduraleIl y a quelques jours, notre dernier article était intégralement consacré à la péridurale afin que vous compreniez mieux cet acte. Aujourd’hui, nous souhaitons évoquer avec vous, chers lecteurs et chères lectrices, les avantages et les inconvénients de la péridurale.

Pour certaines femmes, elle coule de source alors que d’autres mamans refusent totalement cette piqure qui peut les aider à vaincre la douleur. Pour en savoir plus sur les avanatges et les inconvénients de la péridurale, lisez vite la suite !

Quels sont les avantages de la péridurale ?

La péridurale peut être perçue chez certaines jeunes mamans comme « miraculeuse » car elle est décrite comme la piqûre anti-douleur. Elle réduit, voire même fait disparaitre les douleurs des contractions, ce qui vous permet de rester parfaitement consciente durant le travail et donc de pousser à bon escient en étant moins fatiguée par les douleurs ressenties. De ce fait les sensations de l’accouchement sont préservées et toute votre attention est centrée sur l’expulsion. Les dosages actuels de la péridurale permettent tout à fait de sentir le passage du bébé.

Il faut savoir qu’il y a des cas particuliers pour lesquels la péridurale est recommandée, à savoir pour tout ce qui touche les grossesses à risques. Chez les femmes cardiaques ou hypertendues, la péridurale permet d’éviter les variations de tension. Pour les femmes diabétiques, cette injection va éviter la hausse de production de glucose par le corps en réponse au stress de la douleur. Et enfin, en cas d’une prééclampsie, elle va améliorer la dilatation des vaisseaux qui conduisent le placenta.

Pour finir sur les bienfaits, sachez que la péridurale apporte une aide pour votre accouchement qui n’est pas des moindres car elle va permettre d’accélérer la dilatation du col grâce à son effet antispasmodique qu’elle exerce. Si l’accouchement dure plus longtemps que prévu, elle permet à la future maman de se reposer afin de ne pas être épuisée lorsqu’elle devra pousser pour expulser son bout’chou.

Quels sont les inconvénients de la péridurale ?

Pour certaines futures mamans, cette fameuse piqûre fait « peur ». Son administration peut être inefficace et donc nécessiter une deuxième injection. Elle est contraignante car vous devez rester allongée et vous serez perfusée car elle peut provoquer de petites baisses de tension. De plus, qui dit péridurale dit aussi monitoring. Une surveillance accrue et rigoureuse, en continue du rythme cardiaque fœtal sera faite à l’aide d’un capteur fixé sur votre ventre. Elle peut provoquer des frissons et des tremblements.

Vous pouvez vous sentir impuissante pendant l’accouchement et avoir la sensation de perdre le contrôle de la situation à cause de l’effet de l’anesthésie qui entraine une absence de sensation dans le bassin. C’est pourquoi, cela peut prolonger le travail, et ralentir la descente du bébé au moment de l’expulsion. C’est donc le médecin qui devra vous guider et vous dire quand pousser. Il y a souvent le risque par conséquent, d’avoir recours aux instruments (forceps ou ventouses) pour faire sortir le bébé car parfois l’envie de pousser est tout simplement diminuée. De plus, certaines ont du mal à uriner après avoir eu  la péridurale et nécessitent donc très souvent la pose d’une sonde urinaire. Certaines mamans sont déçues car elles ont l’impression de ne pas avoir senti leur bout’chou venir au monde.

On note également des possibles effets secondaires à la suite de l’anesthésie : des douleurs lombaires peuvent survenir 24 à 48h après l’accouchement, des maux de tête peuvent également apparaitre. Sachez que la péridurale peut être contre-indiquée en cas d’infection cutanée dans la zone où se fait l’injection, si vous avez un abcès, si vous présentez des troubles de la coagulation et si votre température corporelle dépasse les 38°.

N’ayez crainte, péridurale ou pas cela ne vous empêchera pas de mettre au monde une jolie frimousse, donc pas de panique et prenez votre décision sans scrupule. Ce choix vous appartient…

Jennifer V, infirmière diplômée d’état et rédactrice

The post Les avantages et les inconvénients de la péridurale appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/grossesse/les-avantages-les-inconvenients-peridurale/feed/ 0
La péridurale pour atténuer la douleur mais aussi la crainte de l’accouchement http://stopbabyblues.com/grossesse/peridurale-attenuer-douleur-crainte-laccouchement/ http://stopbabyblues.com/grossesse/peridurale-attenuer-douleur-crainte-laccouchement/#comments Mon, 10 Feb 2014 05:15:26 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=335 Vous avez tout entendu et son contraire sur la péridurale. Certaines femmes diront qu’il ne faut pas la faire car elle est dangereuse et qu’en plus elle est douloureuse ! D’autres vous la conseilleront en vous disant que c’est génial et très efficace ! Les avis sont partagés… Difficile pour vous de vous positionner et [...]

The post La péridurale pour atténuer la douleur mais aussi la crainte de l’accouchement appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
périduraleVous avez tout entendu et son contraire sur la péridurale. Certaines femmes diront qu’il ne faut pas la faire car elle est dangereuse et qu’en plus elle est douloureuse ! D’autres vous la conseilleront en vous disant que c’est génial et très efficace ! Les avis sont partagés… Difficile pour vous de vous positionner et de prendre une telle décision.

Aujourd’hui la péridurale est encore un sujet de controverse. C’est pourquoi pour vous permettre de décider d’en bénéficier ou de vous en passer en toute connaissance de cause, l’équipe de stop baby blues a fait le point avec un médecin anesthésiste réputé, de manière à vous en apprendre plus sur la péridurale.

Qu’est-ce que la péridurale ?

La péridurale est une anesthésie loco-régionale. Il s’agit d’un acte stérile qui consiste à introduire un cathéter (un long tube souple) dans l’espace péridural. Pour repérer cet espace, l’anesthésiste demandera à la future maman de présenter son dos en étant couchée sur le côté voire en étant assise au bord du lit, penchée en avant, le dos rond.

A cette occasion le médecin lui demandera de bien rester immobile durant l’acte. A la suite de cela, une désinfection soigneuse et rigoureuse sera faite et une anesthésie locale de l’endroit repéré sera réalisée pour pouvoir y introduire une aiguille de 8 à 10 cm entre la troisième et la quatrième vertèbre lombaire.

Ensuite, le praticien va introduire un cathéter dans l’aiguille puis va retirera celle-ci, tout en maintenant le cathéter en place pour y injecter le produit anesthésiant. Ce produit, un anesthésique local associé à des dérivés morphiniques donc anti douleur, agit généralement dans les 10 à 15 minutes. Une surveillance de la tension artérielle et du rythme cardiaque sera pratiquée.

Le moment idéal pour pratiquer la péridurale

La piqûre dite « anti-douleur » peut être faite à n’importe quel moment pendant le travail. Et même pendant la dernière phase, lorsque vous poussez pour faire sortir votre bébé !

Donc même si vous aviez décidé de vous en passer pas de panique vous pouvez changer d’avis jusqu’à la dernière minute ou presque ! Mais il est préférable de la pratiquer dès l’arrivée à l’hôpital.

La plupart des femmes demande la péridurale quand le col de l’utérus est dilaté à 5 ou 6 cm et que les contractions deviennent très fortes et très douloureuses. Si vous êtes déjà à 8 ou 9 cm de dilatation, le médecin vous dira certainement qu’il est trop tard pour la péridurale et vous conseillera de vous en passer car votre bébé devrait arriver très vite. Mais sachez que c’est seulement lorsque la dilatation du col est complète soit un peu de plus de 10 cm, qu’il est vraiment trop tard pour la réalisation, de plus elle n’aura pas le temps d’agir…

L’équipe de stop baby blues

Toute l’équipe du site tient à remercie chaleureusement le docteur ABDALLAH pour sa disponibilité et sa gentillesse et pour les réponses apportées aux questions.

The post La péridurale pour atténuer la douleur mais aussi la crainte de l’accouchement appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/grossesse/peridurale-attenuer-douleur-crainte-laccouchement/feed/ 0
Lait maternel ou biberon, comment faire le bon choix ! http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/lait-maternel-biberon-comment-faire-bon-choix/ http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/lait-maternel-biberon-comment-faire-bon-choix/#comments Fri, 07 Feb 2014 05:15:04 +0000 admin http://stopbabyblues.com/?p=329 Bébé arrive bientôt et vous hésitez entre le lait maternel et le biberon. Comment faire le bon choix quant à la manière de nourrir ce petit bout’chou ? L’important dans cette problématique est que chaque jeune maman puisse en décider par elle-même, trouver une aide appropriée si elle décide d’allaiter, et être reconnue comme une [...]

The post Lait maternel ou biberon, comment faire le bon choix ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
lait maternel Bébé arrive bientôt et vous hésitez entre le lait maternel et le biberon. Comment faire le bon choix quant à la manière de nourrir ce petit bout’chou ? L’important dans cette problématique est que chaque jeune maman puisse en décider par elle-même, trouver une aide appropriée si elle décide d’allaiter, et être reconnue comme une véritable maman même si elle opte pour le biberon.

L’infirmière diplômée d’Etat de l’équipe de Stopbabyblues fait le point avec vous.

Le lait maternel

Sa constitution

Le lait maternel est un aliment complet et facile à digérer pour votre bébé et répond à ses besoins nutritionnels. Il est constitué de tous les éléments nécessaires à son bon développement, à savoir protéines qui ne sont pas allergisantes, glucides, lipides, sels minéraux et vitamines. Il contient du fer qui sera absorbé facilement par l’organisme, ses graisses ne favorisent pas la fabrication du cholestérol et de plus, est peu salé. Il est également riche en anticorps maternels et permet de protéger votre nourrisson contre les infections.

Son gout va dépendre de l’alimentation de la maman, ce qui permettra de préparer l’enfant à aimer tous les plats familiaux !

Ses avantages et bienfaits

Voyons le bon côté des choses, grâce à l’allaitement pas besoin de laver et de stériliser les biberons. De plus pas d’inquiétude à avoir car le lait maternel est toujours à bonne température. Et enfin pas besoin de préparer vos sorties avec bébé, vous n’avez rien à transporter avec vous.
Donner le sein est un moment intime et privilégié entre la maman et son enfant qui renforce les liens affectifs et va favoriser un contact fusionnel. Les mamans qui allaitent vivent le moment de la tétée comme quelque chose de particulier et d’unique.

Le biberon composé de lait infantile

Sa constitution

Le lait infantile tout comme le lait maternel, contient toutes les qualités nutritionnelles nécessaires et indispensables au bon développement de votre nouveau-né et est parfaitement adapté à ses besoins. Il est soumis à un cadre réglementaire très strict et grâce aux progrès fournis, il se rapproche du lait maternel et est adapté aux différents soucis et pathologies de votre enfant. Il s’agit d’une bonne alternative pour les mamans qui ne peuvent pas ou qui ne souhaitent pas allaiter.

Pour ne pas se tromper de lait, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel de santé. Celui-ci pourra vous orienter vers le lait qui convient le mieux à votre enfant. Il saura cerner les critères relatifs à la composition du lait et à la tolérance de l’enfant.

Ses avantages et bienfaits

Donner le biberon à son enfant a un effet positif sur les parents qui va les rassurer sur la prise alimentaire de leur enfant. Le biberon va vous permettre de mesurer au millimètre près ce que votre bout’chou a bu. Et donc vous permettra au fur et à mesure d’augmenter les quantités.

Le biberon contrairement au lait maternel permet de facilement passer le relais au papa lorsque vous êtes fatiguée ou occupée. De ce fait il n’y a pas de jalousie à avoir entre les parents sur le lien affectif partagé avec bébé. De cette façon en donnant le biberon, le papa comme la maman partagera un moment unique et privilégié avec son petit et ainsi aura le plaisir de le nourrir.

Il faut savoir que vous avez la possibilité d’allier les bienfaits du biberon avec le lait maternel en tirant votre lait !

Que vous soyez allaitante ou biberonnante peu importe le mode d’allaitement pour bébé que vous choisirez car le lait maternel et les laits infantiles sont tout aussi bons et efficaces pour votre bout’chou. Ils sont composés de tous les ingrédients nécessaires à une bonne alimentation.

Il s’agit d’un choix intime qu’il convient de respecter. Ne vous laissez pas influencer par les critiques et la pression qu’exerce votre entourage sur vous. Gardez toujours en tête que la décision vous appartient. Elle constitue votre première grande décision en tant que mère. Votre choix sera le bon et ne fera de vous en aucun cas une mauvaise mère. Dans tous les cas, qu’il soit nourri au sein ou au biberon, votre enfant partagera avec vous un moment d’amour et d’intimité.

Amicalement

Jennifer V, infirmière diplômée d’état et rédactrice sur le lait maternel

The post Lait maternel ou biberon, comment faire le bon choix ! appeared first on Stop Baby Blues.

]]>
http://stopbabyblues.com/comprendre-bebe/lait-maternel-biberon-comment-faire-bon-choix/feed/ 0